La commune

JALLANGES est une commune de 343 habitants. Elle se situe au sud du département de la côte d'or, en limite de la Saône et Loire et du Jura.

Ses habitants se nomment les jallangeois et jallangeoises.

 Les villes les plus proches sont  BEAUNE (chef lieu d'arrondissement) à 25 km, DOLE à 30 km, CHALON SUR SAONE à 35 km,  DIJON à 45 km.

L'ancien chef lieu de canton SEURRE (2500 habitants) est limitrophe à la commune.

Depuis le premier Janvier 2014, BRAZEY EN PLAINE a rejoint la communauté de Communes Rives de Saône et en est devenu le chef lieu de canton.

Situés au sud de Seurre, les 748 hectares de la Commune de Jallanges sont limités en partie par la Roye de l'Etang Rouge et la Roye de Saint-Georges qui se jettent en Saône à peu de distance l'une de l'autre.

Le quartier du Petit Jallanges est souvent victime des "eaux grandes" de la Saône.

La quasi totalité du territoire occupe un coteau de terres rouges qui s'étend à l'est jusqu'à la forêt, sillonné de chemins creux.

La forêt communale, d'une superficie de 150 hectares, présente de beaux spécimens de chênes pédonculés ainsi qu'une espèce de chêne rare à protéger : le chêne des Marais.

Le nom de Jallanges n'apparaît qu'au 16 éme siècle. Auparavant, Jallanges se nommait saint-Georges et fut construite par les habitants de Seurre contraints de quitter le vieux Seurre au Xe siècle (se référer à la page histoire de ce site).

Deux fortes personnalités nées à Jallanges ont donné leur nom aux deux principales rues de la localité:

- L'Abbé Louis Cochet, mort en déportation, qui s'est illustré durant la deuxième guerre mondiale en facilitant le passage de la ligne de démarcation proche de Jallanges à de nombreux candidats à la liberté.

abbé cochet louis(photo tirée du livre "1939-1945 SEURRE ET SES ENVIRONS DANS LA TOURMENTE de Gérard Michéa et Tifenn Chauvin)

Soeur Anne-Marie Javouhey à l'origine de la fondation de la congrégation Saint-JOSEPH de Cluny il y a plus de 200 ans et libératrice des esclaves de Mana en Guyane.

 

photo A M Javouhey présentation

(photo tirée du site http://www.catholique-dijon.cef.fr/)